50% Cave, 50% Bar, 100% V and B

Culture V and B : Le blog des assoiffés de savoirs !

Journal de bord du V and B / MS-SAILINGTEAM

Le 08 novembre 2014 RDR 2014V and B Life
journal-de-bord-maxime-sorel

1ère vacation (05/11) : Écouter – 2ème (13/11) : Écouter   3ème (22/11) : Écouter

24h dans la peau d’un skipper par Maxime SOREL : Regarder

VICTOIRE !

On vous raconte son arrivée : 21j 4h 42 min – il l’a fait !

Arrivée de Maxime SOREL

Vendredi 21 novembre

main

Les mains en feu !!!

Bien le bonjour à tous Amis lecteurs,

Cette nuit, une fois de plus mouvementée, j’ai expérimenté un départ à l’abatée dans 25 nd ! Tout d’abord début de départ au lofe, je sors à toute berzingue sur le pont en caleçon, je m’y prends des trombes d’eau provenant de l’étrave, choque la grand voile puis le spi, le bateau se redresse ! Mais il se redresse à plus de 180° du vent cela signifie qu’il empanne tout seul. La grand voile ne passe pas car j’avais mis la retenue de bôme, mais le spi lui, passe et forcement pas du bon coté. En effet pour un bon empannage le spi doit passer devant l’étai sauf que là il est passé entre le mât et l’étai. A ce moment là, le bateau est couché de l’autre coté par rapport à la première fois (le vent venait de gauche mais dans cette seconde situation, il vient de droite). Pour le redresser je choque la retenue de bôme, stop le pilote et reprend la barre. Je réussi à redresser le bateau et ré-empanne brutalement, le spi lui cette fois-ci empanne du bon coté sauf qu’il a fait un tour autour de l’étai, il faut donc affaler !
Facile avec ma super chaussette qui marche à chaque coup !!! Je tire sur le bout de descente de la chaussette et là..!! Bing je le reçois sur la tête !!!!! Je crois cauchemarder !!!!!!!

Je file à l’arrière du bateau pour reprendre les bastaques à fond pour maintenir le mât car le spi fait bouger énormément l’étai et je préfère assurer. Bon BAH, maintenant il reste plus qu’à affaler le spi sans chaussette!! Je choque de l’amure… rien ne vient !! Bah non, forcément, il y a un tour entre l’amure du spi et les écoute autour de l’étai et le spi tir dessus donc impossible de desserrer! J’essais de choquer l’écoute au vent impossible elle est partie sous le bateau et doit être coincée quelque part (en fait l’écoute avait glissé sous le bateau et avait été se coincer dans les pales de l’hydrogénérateur…, une cata). Bon je fini par couper l’écoute au couteau, pas le temps de jouer il faut affaler avant que la situation empire ! Après avoir bataillé une bonne demi heure sur le spi, j’ai fini par réussir à l’affaler sans trop de problème !

J’ai renvoyé le solent car il y avait plus de 25 nds et surtout des vagues dans tous les sens donc impossible de tenir le bateau avec le gennaker.

J’ai donc passé ensuite deux heures à remettre le spi de nouveau en état dans sa chaussette et j’ai réparé le bout de chaussette qui avait cassé.

Les vagues sont devenus de plus en plus désordonnées et la girouette qui donne les infos au pilote sur la direction du vent est de plus en plus perturbée et donne des infos d’erreur au pilote donc Bip, Bip, Bip, Bip… Err 0109 et je vous jure c’est ça toutes les 10 min depuis hier 23h (heure française) …Rrrrrrrr Quelque fois rien pendant 30 min ca permet de faire une sieste mais le réveil est brutal…Bip, Bip, Bip, Bip! La même sonnerie que celle d’un appareil de détection de fumé dans une maison, l’horreur pour la tête!
Il y a bien une solution, c’est de couper la sirène ou de laisser le pilote en mode compas et non en mode vent! Mais les changements de direction de vent sont tellement importants que le bateau risquerait sois de ralentir énormément car trop abattu, soit de partir au lofe car trop lofé. Je me dis qu’il ne reste plus que 380 mn à parcourir donc j’essaie de faire avec
cette sonnerie !!

Bon voilà pour ce jour, il fait une chaleur à mourir, je donnerai beaucoup pour avoir une boisson fraiche et une douche d’eau froide, j’en rêve à chaque sieste !!!

Bon début de week-end, à très bientôt !!!

Max à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM

Jeudi 20 novembre

News RDR 2014

Après les plongeurs de l’extrême et les alpinistes de l’extrême, c’est la mécanique de l’extrême à bord de V and B / MS-SailingTeam !!

« En effet, petite surprise ce matin, j’allume le moteur et quelques minutes après, une odeur de plastique brulé ! Je coupe de suite le moteur et ouvre le capot. Un des alternateurs est en train de prendre feux !! La pâte de fixation de la masse n’est plus branchée, elle a cédée avec les secousses et la corrosion.

J’ai donc bricolé un truc, avec des colliers « colson » et du fil d’attache, de façon à assurer une liaison du courant par cette masse. Mais rien à faire l’alternateur à du prendre un coup autre part !!

J’ai donc contacté « Chatelais et Le Gall » à St Malo et « Pti’ Louis » le mécano du bateau pour avoir un avis sur la démarche à suivre (merci à eux pour leur aide précieuse) !! Après concertations, il fallait déconnecter cet alternateur qui n’est autre qu’un alternateur d’appoint et non le principal (Ouuufffff). J’ai maintenant plus qu’un alternateur qui charge à 45 A/h au lieu de 95A/h auparavant. Cela va augmenter mon temps de chargement et donc ma consommation de gazole ! J’ai peur d’être à court de carburant avant l’arrivée donc je charge le plus possible avec l’hydro générateur et pour le moment j’arrive à charger entre 10 et 15 A/h donc je profite ! Dès que le vent va mollir, la perte de vitesse à cause de la trainée de l’hydro générateur dans l’eau sera trop importante donc il faudra l’enlever !!

La nuit n’a pas encore été très simple ! Sous chaque grain le vent montait à plus de 28/30 nds et le bateau, poussé par certaines vagues au 3/4 arrière, se mettait à lofer et à partir au tas !! Obligé alors de se rendre sur le pont, à prendre des paquets de mer sur la tête pour rétablir le bateau. La mer étant très salée, il fallait que je me rince après cela. Alors je profitais des grains de pluie pour me rincer à l’eau douce et au savon !!!
J’ai été obligé de me rincer 4 fois de suite en 4h ! Le Top ! Je suis donc bien « rincé » et bien « propre » !!!!!

Encore 660 milles nautique à parcourir ça sent bon la Guadeloupe, même si c’est loin d’être fini car la mer est tellement désordonnée que l’on se croit à la pointe du raz !! bon, sauf pour la chaleur !!

Bonne journée à vous »

Max à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM

Mercredi 19 novembre

News RDR : 19 nov

Une dure journée pour Maxime puisqu’il a dû monter en tête de mât avec des creux de plus de 3m pour dés-enrouler le spi qui avait fait plusieurs tours de l’étaie, la chaussette de spi est déchirée, mais c’est réparable. Il a dû résister là-haut pendant plus de 2h et est redescendu épuisé avec de belles contusions. Le spi est sain et sauf, mais il y a du boulot pour le démêler…

Maxime nous raconte tout dans la 3ème vacation : Écouter

Mardi 18 novembre

News RDR : 18 novembre

« Une Mer désordonnée qui permet des surfs à 14/15 nds !

Hello,
Le réveil de ce matin à été plutôt brutal ! Après une nuit plutôt sympathique avec 18 nds de vent constant une moyenne de 9 nds, la mer a commencé à devenir cassante et désordonnée ! Le pilote avait du mal à lire la bonne trajectoire à adopter et donc dans ce cas…..BIP BIP BIP BIP BIP la sirène retentit et le pilote se met en erreur et part très souvent au lofe… le bateau est en vrac et le Maxime éjecté de la couchette direct dans la paroi d’en face avec un ou deux sacs, mal attachés, sur la tête. Pas le temps de se gratter les bleus il faut remonter sur le pont pour redresser le bateau couché et faire cesser les violents claquements du spi !

J’ai donc dû prendre la barre un bon bout de temps et j’ai ensuite trouvé une parade pour que le pilote sois moins perturbé. J’ai bien dit « moins » !! et pas « plus » !! « ok » !!

Il y a beaucoup de grains de pluie et l’un d’entre eux m’a permis de prendre une douche à l’eau douce (la 1ère à l’eau douce depuis le début). Sous la grand voile j’ai refait la pub Tahiti douche mais sans les caméras !!

Je fonce vers la Guadeloupe, j’ai vraiment hâte de toucher terre, il reste maintenant moins de 1000 nm (nautic milles), c’est à dire une qualif’ pour le rhum !

Bonne fin de journée à tous! »

Max par 21°28.650N , 045°16.270 W à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM

Lundi 17 novembre – 16h56

News RDR - 17 nov

« Bonjour à toutes et à tous,

16ème journée de course, ça commence à faire long ! Il me reste encore un peu moins de 1200 milles à parcourir !

En ce moment, le soleil chauffe dur entre 12h et 17h UTC +1 soit 10h-15h pour moi. Pendant ces créneaux il fait une chaleur étouffante à l’intérieur ! De plus se sont aussi mes créneaux de chargement des batteries donc cela signifie que je dois allumer le chauffage (le moteur) pour faire de l’électricité !! Je vous garantis que la ventilation de cale marche à plein régime !!! Il en sort une air très très chaude ça pourrait presque me servir de sèche cheveux pour ma mise en plis !!

Côté course, toujours en tête du classement vintage et j’arrive à peu près à maintenir l’écart avec le 2nd, Rodolphe SEPHO, voile 44. En revanche très dur de rattraper les autres devant ils marchent à environ 1 à 2 nds plus vite ! Rrrrrr

Aujourd’hui, j’ai passé un peu de temps à essayer de régler le pilote pour le vent qui arrive ! C’est pas tellement le vent qui dérange le pilote mais plutôt l’état de la mer. En effet, j’ai en permanence une houle de 1.50 à 2 m qui est un peu désordonnée. Certaines vagues poussent le bateau par le côté et l’insiste à lofer. Pour cela, j’ai diminué le temps de réponse du pilote afin qu’il réagisse plus vite dans ce cas ! On va bien voir !

Bonne fin de journée à tous, moi je retourne mettre du charbon dans la loco ! »

Max à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM.

Dimanche 16 novembre

News RDR - 16 novembre

« Bien le bonjour,

Me voilà à nouveau au taquet mais maintenant se sera sous petit spi !!

Bon j’ai quand même 70m² de moins que sur le grand spi mais cette nuit et ce matin le vent était entre 16 et 18 nds donc pas grande différence de vitesse du bateau. En revanche les prochains jours vont être très difficiles car le vent annoncé est entre 10 et 12 nds, avant l’arrivée de vent un peu plus fort mardi en fin de journée puis du vent très fort le reste de la semaine. Je ferais arme égale à partir de mardi soir avec mon concurrent vintage « VOILE 44″ en attendant je me concentre sur ma route pour aller chercher les zones de vent les plus fortes jusqu’à mardi soir!

La course est loin d’être finie et il faut garder espoir jusqu’au franchissement de la ligne mais je vous cache pas que mon grand spi me manque terriblement en ce moment :-). Alors si quelqu’un connait un marchand de spi sur mon chemin…?!!!

Bonne fin de dimanche à tous. »

Max à Bord du VandB / MS-SAILINGTEAM par 21°57.670N , 038°21.360W à 17h53

Samedi 15 novembre

Nouvelles RDR - 15 novembre

« À bout de force !

La journée devait pourtant être plutôt simple et sympa : Du sud pendant 120 mn, empannage dans 20 nds (un peu risqué) puis de l’ouest pendant 1.5 jours. 2 h avant l’empannage je me sentais bizarre comme si il allait se passer quelque chose ! Je me suis dit que c’était l’empannage que je redoutais un peu… bref. Et là, les comportements du bateau changent… le bateau se met à partir au lof (monter au vent) et le pilote se met en erreur.

  • Problème de pilote ? non car l’erreur est incohérente avec le comportement !
  • Il y a quelque chose dans les safrans (ce qui dirige le bateau) ? non rien ! Le bateau repart au lof, couché sur l’eau, le spi max (200m²) claque très fort il y a 25 nds !
  • Il y a peut être quelque chose dans la quille ? Oui un filet de pêche type haussière, une ligne diam 22 de 200 m de long juste au dessus du bulbe du bateau soit à 2.70 m de profondeur !!!!!!!

Le bateau repart au lof, je réussis de nouveau à rétablir mais de justesse !! Il faut affaler ! Comme par hasard impossible d’étouffer le spi avec la chaussette ça coince !!!! Rrrrrrrrrrrrrrrrrr. Entre temps le spi commence à s’entourer sur l’étai (câble qui sert à maintenir le mât vers l’avant), il faut faire vite. Je réussis à défaire les tours autour de l’étai. Le temps de retourner à l’arrière pour choquer la drisse pour faire descendre le spi, le pilote se remet en erreur et le bateau repart au lof ! Le spi s’entoure encore plusieurs fois sur l’étai et cette fois par le haut, c’est donc la chaussette qui est coincée mais avec le spi !!!! Le bol de la chaussette finit par découper le spi tout neuf en deux ! Il est HS mais il faut quand même affaler la partie qui flotte en l’air environ 40% du spi ! Au bout d’1H30 d’effort je réussis à le faire tomber. Mes mains saignent, ça me brule ! J’ai les genoux à vif (merci Thomas d’avoir pris soin de refaire l’antidérapant !!!!)

Maintenant il faut trouver une solution pour la ligne sous le bateau !! Un grain arrive je laisse passer !! 20 nds, 25 nd, 30 nds, sous GV et le bateau part seul au lof à chaque grosse vague (3.50m). Ensuite, il a fallu arrêter le bateau mais sans affaler la GV, car c’est très dur de la renvoyer depuis le bas sans moteur ! J’ai donc pris un ris pour avoir moins de portance. Mais les vagues arrivent par le côté du bateau et ramènent le nez dans le vent ce qui le fait avancer ! Rrrrrrr

Le bout flotte c’est bien, mais vu qu’il est à 2.70m sous le bateau, il remonte à la surface à 50m derrière le bateau donc impossible de le récupérer depuis le bateau ! Il faut plonger !!!!!! NON NON, attends je suis en plein milieu de l’Atlantique seul à bord, la mer est d’un noir effrayant et il y a 20/25 nds de vent, le bateau roule et avance !!!!! NON attends il doit y  avoir un autre moyen. Je remets le bateau en route au prés (vent de devant) pour le faire giter et essayer de faire glisser le bout ! Mais rien ne se passe, je fais faire des 360° au bateau dans un sens puis dans l’autre !! Toujours rien, le bout est tellement long (environ 200 m).

J’arrête à nouveau le bateau, l’adrénaline monte fort et je sais ce qui m’attend ! Pas le choix, il faut plonger !!!!!! Je pense d’abord à me reposer car j’ai plus beaucoup de force à cause du spi, mais impossible il le faut maintenant. Je contacte mon concurrent le plus proche (20milles), Lionel REGNIER sur APRIL, pour lui donner mes intentions, ma position et lui demander de prévenir les secours si pas de signe vie de ma part dans l’heure qui suit !
Je contacte mon père pour l’informer de la situation et lui donner ma position.

Je récupère alors le sac de survie de plongée qui contient une bouteille de 10 minutes d’air, des palmes de bodyboard, un masque et un tuba. C’est bien, mais je fais comment pour porter la bouteille !!! J’ai zappé de prendre un système type sac porte bouteille. Put…!! C’est pas possible !! Je récupère donc mon harnais qui sert normalement à monter au mât car je me rappelle que j’avais acheté un intégrale avec baudrier + harnais et qui passe par les épaules. Impossible de fixer la bouteille directement sur le harnais. Il faut le couper et bricoler quelque chose, tant pis je coupe !!! Je finis par faire un super système harnais porte bouteille. Je prépare un bout avec des nœuds pour faire une échelle à l’arrière du bateau. J’attache une ligne de vie entre moi et le bateau vers l’arrière !

Je me jette à l’eau ! Mais je me rends compte que je pourrais me servir de ma ligne de vie pour me tirer vers l’avant du bateau si elle était attachée à l’avant ! Je remonte à bord avec beaucoup de mal car le bateau avançait à 1 nd  environ. Je replace ma ligne de vie à l’avant du bateau et j’y retourne ! Je m’écarte du bateau car avec les vagues il roule beaucoup ! Je plonge, découvre le bout et le coupe avec un couteau de survie (merci à lolo et l’équipe de la CCI de St Brieuc qui m’avaient donné un super couteau de survie !). Je remonte à la surface et me fais écraser par le bateau deux fois de suite avant de pouvoir m’écarter puis je remonte à bord.
Je m’écroule dans le fond du cockpit quelques minutes, avant de remettre la machine en marche. J’ai rappelé Lionel REGNIER pour lui dire que la procédure pouvait cesser et que je repartais.

Là je suis reparti, j’ai rangé le bateau et tout le matériel ! J’ai renvoyé le spi de brise (140 m²) pour le moment j’ai encore pas mal d’air donc l’écart de vitesse n’est pas gênant mais quand il n’y aura que 10/12 nds ça va pas être la même donne !

Je cravache pour garder la 1er place en vintage mais dur dur !!!

Désolé mais je vous laisse là, je vais siester un peu… »

Max à bord du VandB / MS-SAILINGTEAM.

Vendredi 14 novembre – 20h00

« Bonjour à tous,

Voici un petit aperçu de la vie à bord depuis que je suis rentré sur « l’autouroute des alizés »! Grand soleil, 10/15 nds de vent portant (vent de dos), des petites vagues de vent pour faire des petits surfs, des poissons volants et une chaleur étouffante.

Côté classement, je suis resté encore en panne de vent cette nuit ! Alors les copains derrière en ont profité !!! Rrrrrrrr

Mon concurrent direct en « VINTAGE » n’est plus très loin, il va falloir cravacher dans les alizées.

Je tiens à remercier Laurent du V and B de Langueux pour sa playlist appelée « Le rhum de max » ! Elle m’aura permis de rester calme et zen pendant les moments durs sans vent !

Allez je vous laisse et retourne sur le pont régler ce spi qui s’emballe !

Max et Marin à bord du VandB / MS-SAILINGTEAM »

Jeudi 13 novembre – 17h29

Nouvelles 13 novembre RDR

« Presque sorti d’affaire !

Encore une nuit d’horreur ! Entre 23h et 4h30 du matin 0 nd de vent ! J’étais aux cotés du concurrent Lionel Régnier sur APRIL. Le vent a repris du service vers 5h entre 4 à 6 nds de vent puis 8 à 10 nds vers 8/9h du matin et a continué toute la journée sous un soleil de plomb !
Là le vent molli un peu donc j’espère que c’est du vrai vent cette fois et non du vent « thermique » créé par la différence de température entre l’air et l’eau. En tous cas, « MERCI » les fichiers météo à 650 euros !!!!! Même pas capable de localiser la zone de molle avec précision (erreurs de + de 50 mn). Bref je crains la prochaine nuit car ne souhaite pas revivre la même que les deux précédentes !!

On aura certainement atteint les 1000 « likes » sur le FB lorsque vous recevrez mon message c’est génial ! Merci à tous et on ne s’arrête pas là il faut faire péter le compteur ! Merci aussi pour tous les messages, ça fait chaud au cœur de voir tout ce soutien ! 1000 mercis !

Je vous laisse je vais prendre mon goûter en terrasse vue mer sur 360° »

Max à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM

Mercredi 12 novembre – 19h40

jour 10 - rdr

La guerre des nerfs !!!

« Bonjour à tous,

Heureusement qu’hier était férié pour se reposer car aujourd’hui aura été ma pire journée en mer !! Un vent à tourner fou : depuis 23h hier soir le vent est complétement tombé, entre 1 et 2 nds de vent mais dans tous les sens. Il fallait malgré tout faire avancer la machine, j’ai donc passé toute la garde robe du bateau en revue pour tenter de capter le moindre souffle ! Des dizaines de faux espoirs..! : « le vent repart à droite, on djybe (empanner : c’est-à-dire changer de direction par vent arrière), on matosse (prendre tout le matériel qui pèse dans le bateau et le faire changer de bord) sous le vent… » (15 min après) « ça repart à gauche on djybe à nouveau, on matosse sous le vent… » au moins 10 – 15 fois jusqu’à 6h du matin où le vent a gagné 1 nd et à fait repartir le bateau à 1.5 nd !!!!!!! Rrrrrrrrrrr

Bon maintenant j’avance à 3 nds et le vent doit rentrer un peu plus demain matin mais je crains encore cette nuit de tomber à nouveau dans une bulle d’air. Le stress !!!

Bon vivement que ça reparte tout ça !

Bonne soirée à tous,

Max à bord du VandB / MS-SAILINGTEAM qui bat des records de lenteur ! »

Mardi 11 novembre – 15h43

RDR news du 11 nov.

« Bonjour à tous,

J’espère que vous vous reposez bien pendant cette journée fériée à terre car à bord ça va commencer à s’affoler sérieux ! Et, oui on va rentrer dans l’anticyclone qui est une zone sans vent et en plus je vais suivre sa trace pendant 2 jours ! Galère en perspective ! Il est impossible d’y échapper il faut absolument rentrer dedans pour en sortir !

Cela veut dire patience et navigation efficace. Tenter de retenir le moindre souffle d’air, déplacer les poids vers l’avant et sous le vent du côté où ça penchera.Enfin bref un boulot de dingue m’attend. Contrairement à ce que l’on peut penser, quand il n’y a pas de vent et bien on ne se repose pas à bord !!!! J’en vois déjà certains qui se disent: « il va faire bronzette » !!!

Bon pour le moment j’ai 9 nds de vent et marche à 7 / 7.5 nds à 140 deg du vent. Ah, si ça pouvait rester comme ça ! Rrrrrrr

Bonne reprise à tous demain.

Max à bord du VandB / MS-SAILINGTEAM »

Lundi 10 novembre – 16h22

10 novembre - news RDR

« Saleté d’anticyclone,

Ma progression a été plutôt bonne depuis les deux derniers jours, mais là je longe un centre anticyclonique (une zone sans vent) qui va me pénaliser. Cette bulle est descendue plus vite que prévu et donc je me retrouve avec à peine 7 nds de vent et une vitesse de 5.5 nds. Trop faible car les concurrents derrière ont de l’air, ils me rattrapent à vitesse grand V et ne subiront pas cette zone sans vent car elle sera déjà partie quand ils atteindront cette zone.

Dur, Dur cette météo !!

Bon en ce moment, je suis sous grand spi et il fait soleil, c’est déjà pas mal !

Aujourd’hui j’ai croisé une tortue de mer qui était à la surface à faire bronzette! J’ai trouvé bizarre de voir une tortue si loin des côtes !? ( en même temps je ne suis pas expert en tortue de mer ).

Bien à vous,

Max à bord du VandB / MS-SAILINGTEAM Sailing boat par 30°06.132N , 024°03.921W »

Dimanche 9 novembre – 11h50

RDR 2014 : 9 novembre

« Bonjour à tous,

Ambiance humide de nouveau sur le V and B / MS-SAILINGTEAM, mais cette fois-ci avec un vent à 115 deg. de la route donc nettement plus confortable.
J’ai hâte de retrouver des températures plus clémentes avec un peu de soleil !

Nous arrivons à la première semaine de course, il est temps de faire un petit bilan et un état de l’avancée de la course :

Jour 1 : D’une émotion totalement inconnue pour le passage des écluses et le franchissement de la ligne de départ à un cauchemar pour la première nuit ! C’est l’hécatombe, les abandons de la première nuit en on refroidi plus d’un !

Jour 2 : Vent très très fort (35-45 nds) et mer démontée (8-10 m de creux, pour info le bateau mesure seulement 19 m de hauteur d’air), beaucoup de casse sur cette deuxième journée et des chavirages de trimaran. Bonne progression de la navigation avec un passage de Ouessant difficile avec le courant.

Jour 3 et 4 : Le golfe de Gascogne a été à l’image du vent et de la houle présents en pointe Bretagne donc « No comment », on en a fini !!

Jour 5 : L’arrivée sur la Corogne a été plus tranquille que prévue. En effet la remontée du plateau continental à cet endroit fait que la houle se raccourcit et se lève !! Sachant ce que l’on venait de vivre depuis 3 jours ça n’aurait pas arrangé les choses !

Jour 6 et 7 : On lâche les écoutes ! Le vent a commencé à prendre de la droite et donc à être plus portant (vent de derrière), on file vers l’ouest c’est bon signe !

Côté classement, rien n’est joué les bateaux sont encore vraiment proches pour la distance qu’il reste à parcourir (env. 2450 milles sur les 3600 milles à réaliser). La route étant en diagonale du nord-est (St Malo) vers le sud-ouest (Guadeloupe), les bateaux situés à l’est de cette route sont positionnés derrière au classement alors que ceux à l’ouest sont devant. Mais leur placement par rapport aux conditions météo n’est pas pris en compte et c’est pour cela que les classements évoluent aussi vite parfois.

Pour le classement vintage, il faut surveiller deux bateaux qui restent inquiétant : SETTI LTD (skippé par Antoine MICHEL) situé à mon sud-est et VOILE 44 (skippé par Rodolphe SEPHO) dans mon axe derrière !

Bon Dimanche à Tous.

Max à Bord du V and B / MS-SAILINGTEAM,  à vous les studios !

Vendredi 7 novembre – 11h25

7 novembre RDR

« Bien le bonjour à tous,

Il fait gris, la mer s’est un peu calmée mais pas complètement, je suis à 90 degrés du vent 20 nds bien établi et je marche à 98% de mes polaires de vitesse soit  11.7 nds

Cette nuit a été très bizarre ! J’ai passé beaucoup de temps dans la bannette car ça faisait longtemps que je n’avais pas pu faire des siestes à l’intérieur à cause de l’état de la mer. Ça ne veut pas dire que je ne suis pas tombé de ma bannette au moins 3-4 fois…
J’ai fait des rêves tellement étranges : j’avais l’impression d’être au départ du RHUM et que l’on distribuait des posters depuis le bord du bateau. Mon père en charge de la distribution vient me voir et il me dit je commence à donner des posters mais reste dormir j’me débrouille !
Je lui dis: « papa il y a 20 nds de vent le bateau est à 11.5 nd tu penses vraiment que les gens vont réussir à s’approcher du bateau !!?? » et comme à l’habitude « débrouillard sans échec » mon père remonte sur le pont avec son carton de posters en me disant « mais si c’est bon..! »
Au bout d’une demi- heure de quart mon réveille sonne, je me lève, me déplace à la table à carte pour contrôler la nav. et aussi pour aller voir comment leur distribution de posters se déroulait…!!! Oups c’était un rêve!

Mon angle par rapport au vent est le pire pour le bateau que j’ai, c’est à dire travers au vent, les bateaux neufs s’envolent !!
J’observe en ce moment quelques rares poissons volants mais très peu. La mer est bleue/noir et le ciel gris clair à blanc. Je viens de me rendre compte que je n’ai pas de thermomètre donc impossible de vous donner la température. En même temps je ne suis pas une hôtesse de l’air !! MDR

Hier soir je me suis fait un petit plateau de charcuterie « La prune » (lard-saucisson à l’ail et nature) avec fromage et pain !! Un régal !! Mais j’ai quand même hâte de m’enfiler une pizza avec une pâte bien croustillante !!

Allez bonne journée!
Max à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM »

Vendredi 7 novembre – 1h52

News 7 novembre V and B

« Quelques news à bord du V and B / MS-SAILINGTEAM.
Ce jeudi a été rude pour la tête, encore une météo bretonne avec 2 à 3m de creux et 20/25 nœuds de vent, 32 dans les claques, soit deux ris dans la GV et trinquette.
A 01h00 ce matin le vent a pris de la droite environ 25 degrés donc je suis maintenant à 100 degrés du vent et marche à 10.5 nds au 223 degré. Pour cela j’ai enlevé ris 2 pour ris 1, affalé la trinquette et envoyé le solent. La mer est toujours dans un sale état mais j’ai plus d’appui donc je plante moins.
Je voulais vous envoyer une photo de nuit au retour des changements de voile avec ma tête de déterré à peine sorti de la bannette et trempé de coups de chaud et de paquets de mer mais impossible, la GOPRO ne sait pas faire des photos avec peu d’éclairage… c’est totalement flou…
Bon je retourne faire une sieste…
Biz à vous tous ! MS »

Jeudi 6 novembre – 21h30

news 6 nov

« Une brève news juste pour vous dire que ça va mieux à bord, ce soir c’est saucisson, viande sèche et chaussée aux moines…
J’ai pu barrer durant deux heures et ça m’a fait du bien. Par contre le temps est toujours exécrable mais je tiens bon la barre et tiens bon le vent…
Je n’ai pas eu le temps d’écrire mon journal de bord mais je vous envoie cela demain.


Biz MS »

Mercredi 5 novembre

news5novembre-rdr

« Cette nuit a été plutôt bonne malgré les m3 d’eau avalés !

Des paquets de mer rageurs s’explosaient sur le côté du bateau ! Je me suis changé 2 x dans la nuit pour être à peu près au sec. J’en ai perdu ma perche IOR qui a été éjectée du bord. Elle s’est gonflée au contact de l’eau et le lien à été sectionné par la vitesse. Je viens de faire un mail à la direction de course pour les en informer.

Ce matin, j’ai déjeuné pour la 1ère fois un thé et des pitchs aux pépites de chocolat… J’avais le vent à 115° entre 20-25 nds bien établi sous des grains de pluie et toujours une belle mer bien formée. Le vent a mollit vers 11h et je me suis dit : « Pourquoi pas tenter le petit spi !!! » J’ai mis une heure avant de me lancer réellement car des grains persistaient et l’angle était partiellement ouvert.

J’ai téléchargé un classement… et là j’ai vu les bateaux me remonter à vitesse grand V. En effet le VandB manque beaucoup de puissance par vent de travers, j’allais 2 nds moins vite !! S’en était trop !!! J’ai envoyé la bulle..!! Après deux facaillements elle se gonfle et je dépasse le mur du son !! Un avion de chasse ce bateau !!! Je déboule sur des montagnes d’eau « enneigées par l’écume de mon étrave » …14,5nds… 16,8nds… 17,2nds… 18,9nds… 19.6nds… record de vitesse en solo battu. J’ai tenu des surfs entre 14/17 nds pendant plus de 5 min ! Un régal ! Je suis dans la même position depuis 2h j’ai le dos qui me brûle et surtout fini de jouer, il faut faire de l’ouest avant de descendre dans le sud pour contourner cet anticyclone. Maintenant affalage…. comme d’habitude la chaussette à spi ne veut pas descendre… j’ai bataillé 30 min avant de réussir… Ouf je suis à bout de force… J’ai fermé le capot avant, je retourne dans le cockpit à 4 pattes régler le pilote sur un nouvel angle de vent, je me relève, déroule le Solent (voile d’avant), la borde et retombe au fond du cockpit sur mon pouf.. à bout de force je cherche ma bouteille d’eau.. elle a dû être emportée par les m3 d’eau qui gerbaient sur le pont pendant mes surfs. Aller courage il faut juste descendre pour récupérer le sac qui a été matossé au fond du bateau avec une dizaine d’autres par dessus et attention sol glissant de gasoil !!!!!

Et là je me demande si je vais pas envoyer le genaker !!!

Biz, MS

Mardi 4 novembre

Journal de bord 4 novembre17h56 « Bonjour à tous, Merci beaucoup pour vos messages d’encouragement, c’est génial !!!

Le moral est toujours là de même que cette énorme houle et des rafales à + de 30nds. Je suis maintenant travers au vent à une vitesse moyenne de 11 nds et des surfs à 16 nds…
J’ai 2 ris dans la GV et solent à l’avant. Je perds pas mal de distance au classement faute de puissance.

J’ai hâte de retrouver une mer plus calme et de ranger le bateau car c’est bien la foire à l’intérieur.
Je recommence à me nourrir presque normalement. J’ai toujours pas réussi à me pauser dans la bannette depuis le départ, je sieste dehors sur le pouf avec l’écoute de GV dans la main.

La nuit va encore être longue mais je pense que se sera plus clément à partir de jeudi normalement.
J’ai toujours une fuite de gasoil malgré les essais de réparation, j’ai mal à la tête à cause de cette odeur.

Biz à tous  » MS

Lundi 3 novembre

3 novembre - RDR2014

  • 10h30 : « Voici un peu de news : une mer déchaînée en pointe bretagne, j’ai eu 45 nœuds dans la nuit. Beaucoup de bateaux en détresse et quelques démâtages… Un mal de mer omniprésent depuis ce matin me contraint à me reposer pour garder du jus pour manœuvrer. Je passe Ouessant dans l’heure de midi. Gros bisous à tous. »

 

  • 18h30 : « Je vais un peu mieux. Les conditions sont toujours difficiles, mais je vais réussir à passer à travers la dépression avec Rififi. Un souci de fuite de gasoil dans le bateau rend la vie à bord un peu plus compliquée, j’ai trouvé le problème et j’ai pu réparer mais ça glisse et c’est surtout l’odeur qui est difficile à supporter. »

 

 

 

 

 

Dimanche 2 novembre 

2 novembre Route du Rhum

  • 17h40 : « Problème de Ballast impossible de remplir avec la houle et à cette vitesse, j’ai donc du abattre de 40 degrés pour me mettre à plat un peu avant le Cap Fréhel. J’ai rempli et suis reparti aussitôt en perdant 5 places d’un coup… Rrrrr…. Ensuite le Cap Fréhel s’est bien négocié. »

 

  • 19h21 : « J’ai 20 nœuds au 235. Ça doit adonner vers 22H puis forcir jusqu’au 35 nœuds dans la nuit. Je manque cruellement de puissance… Mais ça va le faire Rififi en a encore sous le pied. Je suis passé sous trinquette et j’attends 27 nœuds établis pour prendre Ris 2. J’arrive au plateau de la Horaine à Bréhat »

 

  • 20h13 : « Au coude à coude avec « Marie Galante FRA89 » sur la photo, il est à 20 mètres de moi et l’autre coté il y a « Groupe Partouche »

 

 

>> Retour au dossier complet « Route du rhum »
RSS Feed

49 réponses à “Journal de bord du V and B / MS-SAILINGTEAM”

  1. courage MAXIME les acores sont proches,belle course parmis les grands,respect, et félicitations aux sponsors VandB,c’est génial de les voir à la route du rhum……..

  2. Salut Maxime,
    Très très beau début de course. Continu comme ça.
    Je suis venu au passage des écluses à 4h du matin t’encourager ainsi que Patrice BOUGARD « kogane ». J’ai adoré et ne regrette pas mettre levé si tôt. J’imagine et me trompe peut être mais vous devez ressentir une telle émotion au passage des écluses avec tout ce monde présent.

  3. Allez Maxime, fini l’anticyclone!! Droit vers la Guadeloupe!! Les élèves sont tous derrière toi, même les parents!
    On va tous enrichir notre vocabulaire en tout cas grâce à toi!! On va devenir incollable sur le voc du monde marin!!
    Super pour l’humour!! Continue à savourer!!

  4. Salut Maxime!

    Je suis ta course pour le journal en ligne bénévole « La Mayenne on adore ».
    Depuis le début de l’épreuve, tu fais un remarquable parcours et ton journal de bord nous permet de suivre la course de l’intérieur, ce qui est très agréable! Et malgré le fait que ça ne doit pas être facile tous les jours, tu gardes toujours le sourire sur les photos.

    N’étant pas moi-même un marin, j’ai beaucoup de respect pour vous les skippers, il faut beaucoup de courage pour pratiquer votre passion.

    Bon courage pour la suite et merci à l’entreprise Mayennaise VandB de financer un joli projet.

  5. Bonjour Maxime,
    Je suis votre course via votre journal de bord, et c’est très intéressant de la vivre presque comme si on était avec vous sur le bateau !! Merci de nous faire partager tous ces moments, ainsi que ces photos !
    Bon courage pour la fin de l’épreuve, et merci à l’entreprise mayennaise V&B de faire un peu de publicité pour notre si belle région 😉

  6. Bonsoir Maxime,
    Tu es venu nous voir dans notre école et depuis je te suis au quotidien.
    Je suis venue te voir à Saint Malo.
    Je te souhaite bonne chance pour la fin de la course.
    Jeanne de l’école Saint Martin à Romillé

  7. Salut Maxime,

    Franchement de quoi te plaint-tu ? Du soleil, des poissons volants, une vue à 360° sans vis à vis, une terrasse pour prendre ton goûter, et bientôt les plages des Antilles ! Ouah ! Alors pour t’encourager je suis dans une maison, dans le centre de la France (y a pô la mer mais y a du vent et il pleut ! tout le temps d’ailleurs grrrr ), je fais la course virtuelle (832ème sur 6925…), et demain il faut que j’aille « gratté » pour gagner ma croûte. Alors oui… je suis jaloux, j’aimerai affronter pour de « vrai » des flibustiers avertis et aussi courageux et enragés que toi.. Alors pour me réconforter je vais moi aussi aller prendre un « gouter » à bulles sur une terrasse V&B (même s’il pleut ! Na !). Bon vent ! (je t’en envoie un peu)

  8. Bonjour Maxime,
    Mes deux garçons et moi-même avons eu la chance de monter sur ton bateau avant le départ grâce aux V&bistes Fred et Thomas du Mans, depuis nous suivons ton périple avec grand intérêt.
    Courage a toi pour la fin de la course, vis ces moments intenses à fond, et gagne cette course vintage.
    Achille, Raphaël et François

  9. Bonjour Maxime, tu es venu dans notre école st martin à Romillé, et je suis allé à st malo et j’espérai te voir mais je n’ai pas pu car je n’avais pas d’invitation pour le ponton… Un peu déçu mais je suis content de t’avoir vu dans mon école… (je rêvai d’un autographe)
    Je regarde tous les jours ta course sur internet et je lis tes messages et je regarde tes vidéos… Bonne chance pour être le premier des vintage en class 40.
    ALLEEEEEZZZZ MAXIME!!!

    Julien ce1 et Maëlys en cp

  10. Bonjour Maxime, je te suis depuis l arrivée a St Malo,
    Tes péripéties nous font vivre l expérience en même temps que toi.
    Tu es peut être jeune, mais le mérite de te battre en mer est un défi
    Et je souhaite de tout cœur une victoire en vintage pour ton arrivée
    Un courage exemplaire avec ce que tu as accompli.
    Que les vents te porte jusqu à cette ligne d arrivée avec Marin
    Bises et tiens bon la barre avec Marin.

  11. allez!!! « tiens bon le cap et tiens bon le vent…hisse très haut ta voile, ça sent bon le rhum, l’arrivée est toute proche; les guadeloupéens t’attendent avec les bouteilles!!! » lol!!!

  12. a donf . il y a le soleil , la plage , les vagues au bout . Bravo pour la petite baignade sous la quille ! garde un bout de spi pour me tailler une chemise si je gagne ton concours ( XXXXL ) ALOHA…

  13. Bon vent pour la fin de cette aventure. N’étant pas un voileux , ton courage et ton abnégation force le respect… Si je n’ai pas l’occasion de te le dire de vive voix, j’essaierai par l’intermédiaire de Jérémie ou Mathieu , ces quelques cancalais que je connais… Je t’envoie forces et énergies positives… Julien

  14. Allez Maxime, encore un effort ! Avec toutes tes aventures relatées de manière si vivante et instructive, tu as le scénario pour un « En Solitaire II – Le Rhum », en plus toi aussi tu as un passager avec Marin  mais n’hésite pas à franchir la ligne d’arrivée avec lui, il est homologué 🙂 !

  15. Bon courage pour la fin de course. En tous cas félicitations car tu as su surmonté toutes les péripécie que tu as pu avoir. Bon a vent a toi et a Marin.

  16. Maxime, on te souhaite une bonne fin de course, on suit ton parcours tous les jours. Tu fais une belle course.on attend ton retour et ta visite avec marin avec impatience à l’école. Bon courage

  17. Bonjour Maxime,
    Penses aux malades atteints de MUCOVISCIDOSE qui ne pense qu’à respirer alors que nous, nous respirons sans y penser.
    « Ne jamais baisser les bras » disait Gregory Lemarchal qui nous a quitté trop tôt
    Alors pour que le souffle de tes supporters t’aide à rejoindre ta destination et que ton courage soit un exemple pour les malades, continues sans jamais baisser les bras, même dans les galères les plus durs. Penses à eux.
    pourquoi-pas…

  18. cc maxou,

    depuis le début de ton aventure , tout les jours je publie tes messages a l’ile de la réunion, je savais, que tu étais un battant et que tu allais réussir cette route du rhum, bravo, mxime, j’en connais une qui doit être fier, (ta petite maman)
    sylvie

  19. Ca va être un grand weekend sportif, Roger Federer va gagner la Coupe Davis, Lewis Hamilton va être champion du monde de F1 et … Maxime va finir premier des Vintages !! 🙂
    Allez Maxime, très belle course malgré tout les soucis rencontrés, dernière ligne droite à donf et douche de champagne bien mérité à l’arrivée !!

  20. Coucou Maxime
    Pendant une semaine ton QG était dans ma.rue
    A cette occasion j’y ai rencontré tes amis et ta famille et des moments que je n’oublierai pas
    Des gens adorables et formidables…une générosité qui aujourd’hui est rare..de la convivialité et des instants partagés….bref du bonheur partagé sans arrière pensée
    J’ai pu visiter ton bateau et ainsi comprendre le courage qu’il faut pour effectuer ce défi sans être parmi les grosses pointures et je félicite et suis jusqu’au bout les « grands » de cette aventure
    Poursuis ton chemin et gagne ton défi

  21. Allez Maxim !
    Des galères et des bons moments que tu nous fait partager avec talent. A mourir de rire quand tu « envois la bulle » pour ensuite « passer le mur du son! »… Ça risque de rester au V&B de Plérin !!!

  22. Tiens bon la barre t en es cap…vents presents vents absents vents tourments peu importe vogue la enfin les galeres mais max est un conquerant …avec toute mon admiration quickenette

  23. Dernier effort avant le réconfort Max !!! Merci de nous avoir fait partager cette belle aventure ! Belle course pour un 1er essai 😉 !!! Et tu l’auras bien mérité ton Ti’Punch !

    Go Go Go jusqu’a point a pitre !!!

    Ciao

    L’équipe de Poitiers

  24. Aller Maxime courage plus que quelques milles et tu touches au but !
    Massage des mains aux Thermes requis a ton retour a St Malo !
    Gros bisous VB (c’est aussi mes initiales !)
    >

  25. BRAVO MAXIME!!!!!!!!!!!!
    Tu es arrivé en Guadeloupe et je suis très content que tu as réussi la course le premier des vintage!!!
    Julien et Maëlys (école de Romillé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *