50% Cave, 50% Bar, 100% V and B

Culture V and B : Le blog des assoiffés de savoirs !

The Transat : le bateau V and B contraint à l’abandon

Le 03 mai 2016 V and B Life
Voilier V and B

Après avoir informé la Direction de Course de The Transat bakerly un peu avant 11h00 ce matin de sa collision avec un cargo, Maxime Sorel, le skipper du Class40 V and B, confirme son abandon.

Interviewé en début d’après-midi, on ressent une grosse déception chez le marin qui nous résume son état d’esprit « On a vraiment préparé cette course. On était dedans. Tout allait bien et percuter un cargo comme ça…C’est décevant de devoir arrêter de cette manière »

Il faisait effectivement la course en tête de la Flotte des Class40 depuis plusieurs heures, il avait notamment passé Ouessant devant les autres.

Il est revenu sur cette collision qui le prive d’un de ses rêves de course et sans doute d’un podium : « j’ai tenté d’éviter le cargo mais c’était trop tard. Il faisait route sur moi. J’avais deux solutions, soit faire glisser mon bateau sur le côté et j’aurais sans doute perdu le mat, soit de le percuter perpendiculairement, ce que j’ai fait. (…) On aurait dû faire des routes parallèles. Mon étai est légèrement abimé… » explique-t-il.

départ ponton Lloyd Images

Le Class40 fait route à présent au moteur vers la Trinité. Maxime Sorel devra faire preuve de vigilance, il ajoute « Je suis en stress de voir tous ces cargos autour de moi. J’ai cette image de la collision dans la tête. Le gréement est sécurisé. J’ai pu mettre l’étai de trinquette et si l’étai lâche, ça tiendra. J’espère arriver demain matin. »
Prochaine étape : aller au chantier de construction du bateau, constater les dégâts, réparer…. « La course est terminée » conclut-il.

Maxime pourra compter sur notre soutien !

« Après ce début de course magnifique, en première position des Class40,  nous sommes bien évidemment déçus, mais ce sont les aléas de ce sport extrême. On  savait que cette Transat était réputée pour ses difficultés, Maxime s’y était bien préparé physiquement et matériellement. Maxime a pris les bonnes décisions qui ont permis de limiter les dégâts… Nous serons là pour l’accueillir à son retour et tout le réseau continuera à le soutenir » – Emmanuel Bouvet, Co-fondateur V and B

« Nous sommes tous derrière Maxime et le soutenons encore plus après cette malheureuse expérience. On répare et on re-part. On est impatients de vivre de nouvelles aventures » – Guillaume Besnier, responsable du magasin V and B de Châteaubriant

RSS Feed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *