50% Cave, 50% Bar, 100% V and B

Culture V and B : Le blog des assoiffés de savoirs !

Transat Jacques Vabre by V and B : Dernier chapitre !

Le 17 décembre 2015 V and B Life

Retour sur la Transat Jacques Vabre et la belle 2ème place de Maxime Sorel et Sam Manuard  sur le Class 40 V and B. Partis du Havre le 25 octobre, ils sont arrivés à bon port à Itajaï au Brésil après 24 jours 10 heures 4 minutes et 31 secondes de course. Ils ont fait vibrer la communauté des VandBistes. Notre skipper V and B, Maxime Sorel, s’est prêté à une interview bilan.

Après cette aventure sur le Class40 V and B, comment te sens-tu ?

Encore un peu dans les nuages ! J’ai profité du temps au Brésil pour me reposer et récupérer un peu de ma dette de sommeil accumulée pendant la transat ! En arrivant à Paris j’ai de suite enchaîné sur le salon Nautic où je me suis rendu compte que notre course avait fait du bruit, c’est génial !

Comment as-tu vécu cette 1ère traversée sur le nouveau bateau Mach 40.3 ?

Une superbe expérience, le bateau va vraiment vite ! Le bateau est une bombe, mais il reste exigeant sur les réglages, donc il me faudra encore pas mal de temps en mer pour le maitriser complètement. A cause du manque d’information sur la force et direction du vent, dû à la casse de notre aérien, j’ai perdu un temps précieux sur l’enregistrement de données. Nous avons encore pas mal de boulot sur les voiles de portant (quand le vent viens de derrière). Au niveau de l’aménagement intérieur aussi car le bateau est très inconfortable et les postes de navigation actuels sont compliqués à utiliser.

Mise à l'eau du bateau V and B

Des coups de cœur / coups de gueule pendant cette Transat ?

Des coups de cœur, il y en a 3 :

  • La première nuit de course : nous avons fait une remontée insolente sur l’ensemble de la flotte pour se retrouver 1er au classement au petit matin ! Génial !
  • Mon premier passage de l’équateur : cela reste toujours important dans la vie d’un marin car il y a la découverte d’un nouvel hémisphère avec un système météo inversé.
  • L’arrivée : seulement 1h54 derrière le premier avec la team V and B toujours au rendez-vous ! Mémorable !

Le coup de gueule sera sur le matériel électronique embarqué (notamment pour l’aérien anémomètre/girouette !). lls ont beau me dire que la recherche est permanente j’ai du mal à croire qu’à ce jour nous soyons incapables de trouver un système de fixation qui puisse encaisser les chocs ! Bref !

Comment s’est passée la cohabitation avec SAM ?

Super bien ! On ne s’est pas posé trop de question et cela a vraiment bien fonctionné ! 2h/2h cela nous permettait d’avoir une période de sommeil suffisante pour bien récupérer. La vie à 2 dans un si petit espace n’est pas des plus évidente, mais il y a eu une super entente et cela a vraiment aidé pour le facteur performance. On avait presque pris des habitudes comme un vrai couple !

Final sensationnel, accroché aux basques du Conservateur. Dans quel état étais-tu ?

Ça a été dur et éprouvant, mais aussi tellement motivant ! Sur cette TJV, le plateau était très relevé et il avait au moins 7 bateaux capables de prendre la 1ère place. Par rapport à l’entrainement que l’on avait avec le bateau, une place de 5 aurait été prometteuse. Le fait de se maintenir à l’avant-poste depuis le début était vraiment excitant. Finir 2ème à moins de 2h du 1er après 10 000 kms est une énorme satisfaction.

Podium Class40 - TJV2015

L’arrivée : les retrouvailles avec la terre ferme et les proches, on imagine remplies d’émotions ?

Un finish d’anthologie, sous les feux de la rampe ! C’est tellement fort de retrouver les proches après une transat, l’émotion est à son comble. La team V and B a encore frappé en venant sur la ligne d’arrivée nous accueillir avec un bateau de pêche brésilien. Nous avons ensuite passé la soirée avec l’équipe du conservateur.

Toute la communauté des VandBistes a suivi de près votre avancée ! Les encouragements vous ont-ils aidé à tenir ?

De lire vos messages, mails… depuis le bord est fort en émotion ! On est plongé dans la course 24h/24h et avons aucune idée de l’impact de notre course à terre. Alors le fait de sentir votre engouement pour la course et de lire vos encouragements cela nous redonne un regain d’énergie et même dans les moments les plus durs on retourne sur le pont le couteau entre les dents. D’ailleurs, j’en profite aussi pour vous remercier !!!

Quelques indices sur la suite de l’histoire en 2016 ?

Accrochez tous vos ceintures, si vous avez trouvé la saison 2015 à votre goût, la saison 2016 sera encore plus palpitante avec deux traversées de l’Atlantique : une en solo et une en équipage…

Un grand merci à Maxime pour toutes ces confidences. Le résultat de la Transat Jacques Vabre laisse augurer une belle saison 2016… RDV très bientôt avec la V and B Sailing Team!

RSS Feed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *